Autorisation retirée à 3 entreprises de traitement des déchets médicaux

Le système de gestion des déchets médicaux est de nouveau placé sous les projecteurs en Tunisie. Le ministère de la Santé a récemment retiré l’autorisation de trois entreprises spécialisées dans le traitement des déchets médicaux, a annoncé, lundi 9 novembre, le ministre de la Santé, Faouzi Mahdi.

Dans sa réponse à une question qui lui a été adressée par le député du bloc démocrate à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Noumen El Euch, concernant le système de gestion des déchets médicaux, Mahdi a affirmé qu’une réunion s’est tenue récemment à la demande du ministère et a réuni les structures syndicales dans les cliniques, les cabinets privés, les centres de dialyse et l’Ordre des médecins, pour inciter à la signature de contrats avec des entreprises actives dans le traitement des déchets médicaux.

Il a expliqué que l’absence des entreprises spécialisées dans le traitement des déchets médicaux dans certaines régions du pays, représente, à son tour, un problème supplémentaire pour l’élimination de ces déchets ayant, avec le temps, des conséquences néfastes sur l’environnement.

Le ministère de la Santé alloue une ligne de financement de 7,5 millions de dinars pour le traitement des déchets médicaux, a ajouté Mahdi, soulignant que les quantités limitées de déchets dans les établissements de première ligne, en référence aux dispensaires et aux cliniques privées, posent problème dans le cadre du traitement d’une partie de ces déchets.

Commentaires:

Commentez...