Solution en vue pour les étudiants tunisiens inscrits dans les universités russes ?!

Les étudiants tunisiens inscrits dans les universités russes se trouvent toujours sans solution. Près de deux mois après le démarrage de l’année universitaire en Russie, ces jeunes bloqués appellent encore les autorités tunisiennes à intervenir auprès de leurs homologues russes pour leur assurer le retour au sein de leurs universités.

A ce sujet, le ministre des Affaires étrangères Othmane Jerandi, a reconnu l’existence d’une grande difficulté dans le traitement de ce dossier au vu de l’insistance de la partie russe à fermer ses frontières.

« Avant la fermeture de ses frontières, le 25 mars dernier, la Russie avait appelé les étudiants étrangers à ne pas quitter le pays en raison de la complication de la situation épidémiologique et de la difficulté de la période à venir.

Une fois le pays fermé, les autorités ont été stricts dans l’application des mesures », a-t-il déclaré lors de son audition, hier, à l’ARP. « La situation sanitaire actuelle de la Tunisie complique davantage les choses ».

Toutefois, il a assuré que dans les prochains jours, il aura un entretien téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères pour discuter de ce sujet et demander aux autorités russes d’accorder des mesures exceptionnelles  aux étudiants tunisiens pour rejoindre leurs universités.

Tous les étudiants tunisiens, inscrits dans des universités russes, un millier au total, sont en effet bloqués en Tunisie en raison du coronavirus. Eux, qui avaient été rapatriés de Russie en juin, attendent de pouvoir y retourner pour y reprendre leurs études sauf qu’ils restent toujours bloqués en raison de la fermeture des frontières, étant donné que la Russie est classée zone rouge.

L’année universitaire en Russie a démarré le 1er septembre alors que ces étudiants ont déjà payé les frais de scolarité de toute l’année universitaire mais se trouvent actuellement bloqués.

En effet, l’ambassade de Russie a expliqué, le 23 septembre dernier, que « les étudiants tunisiens ne font pas partie des catégories d’étrangers pouvant entrer en Russie pendant la période de restriction entrant dans le cadre de la lutte contre le coronavirus » et que, par conséquent, la délivrance des visas d’études est temporairement suspendue.

Commentaires:

Commentez...