Ennahdha condamne avec « fermeté » la décapitation d’un enseignant en France

Crédit photo : AP

Le mouvement Ennahdha a condamné avec « fermeté » le crime commis, vendredi 16 octobre 2020, en région parisienne, le qualifiant d’acte « terroriste » suite à la décapitation du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty.

Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie de 47 ans, a été décapité, vendredi en région parisienne par un jeune homme de 18 ans d’origine tchétchène quelques jours après avoir montré à ses élèves des caricatures du Prophète Mohamed lors d’un cours sur la liberté d’expression.

Dans un communiqué, le mouvement Ennahdha a appelé à « la conjugaison des efforts internationaux pour combattre le terrorisme », rappelant « les positions de la Tunisie et ses efforts pour éradiquer ce fléau qui menace la paix et la stabilité dans le monde ».

Suite à ce crime odieux, le Chef du gouvernement Hichem Mechichi a présenté ses condoléances à son homologue français Jean Castex, soulignant l’entière solidarité de la Tunisie avec la France et lui a exprimé au nom du peuple tunisien, ses condoléances et sa sympathie envers le peuple français.

Le Chef du gouvernement a réaffirmé la position de la Tunisie rejetant la violence et toutes les formes d’extrémisme et de terrorisme qui n’ont rien à voir avec l’islam et ses valeurs tolérantes, soulignant la nécessité de respecter la liberté d’expression et la liberté de croyance.

Commentaires:

Commentez...