Affaire des masques de protection : Le Pôle judiciaire économique et financier ouvre une enquête

Le parquet du Pôle judiciaire économique et financier a décidé d’ouvrir une enquête sur l’affaire des masques pour usage de la qualité de fonctionnaire pour se procurer à lui même ou à un tiers un avantage injustifié.

Selon le chef de l’unité de l’information et de la communication et substitut du procureur du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali l’affaire concerne l’ancien ministre de l’Industrie Salah Ben Youssef et le député Jalel Zayati. Elle avait donné lieu, depuis des mois, à de vives critiques pour sa violation des accords de transaction publique, ainsi que l’existence d’un soupçon de conflit d’intérêts.

S’exprimant à l’agence TAP, Dali a indiqué qu’une enquête a également été ouverte pour réception d’argent ou de cadeaux en échange de services publics.

En avril dernier, les services relevant du ministre d’Etat auprès du chef du gouvernement chargé de la fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption avaient publié un rapport de synthèse sur la mission de contrôle de ce dossier. Ce rapport fait état de manquements ayant entaché les travaux préparatifs du marché de fabrication de ces masques non médicaux.

Selon l’agence TAP, le rapport souligne, par ailleurs, que l’accord verbal conclu entre le ministre de l’Industrie et des PME et l’un des fournisseurs pour accélérer la production d’un premier lot de 2 millions de masques est  » un accord qui contredit les règles régissant les achats et les commandes publics « .

Le rapport épingle, en outre, la multitude de commissions qui ont contribué à la dispersion des responsabilités et à des conflits d’attribution ayant compliqué l’audition des différents intervenants.

Il a également dénoncé le fait de ne pas charger la Pharmacie centrale de la mission d’acheteur public des masques en question.

Pour sa part, Ben Salah avait déclaré ne pas être au courant que l’entreprise ayant obtenu un contrat pour la fabrication de 2 millions de masques de protection appartient au député Jalel Zayati.

Pour le député du bloc de la réforme, il avait déclaré ne pas être concerné par le marché des bavettes, précisant que son entreprise n’a pas obtenu ce marché bien que l’Etat l’ait réquisitionnée.

Commentaires:

Commentez...