Tunisie : Les tests RT-PCR bientôt gratuits pour les familles nécessiteuses ?

Avec des tests PCR à plus de 400 dinars, les citoyens se trouvent dans l’incapacité d’en effectuer. A en croire Mohamed Trabelsi, ministre des Affaires sociales, l’Etat veut remédier à cette situation et assurer un dépistage PCR gratuit pour les familles nécessiteuses.

Il a déclaré sur Shems fm que l’État s’emploie actuellement à fournir le plus grand nombre de tests de dépistage du Coronavirus et à permettre aux familles vulnérables et nécessiteuses d’effectuer gratuitement des tests RT-PCR dans les établissements hospitaliers publics.

Pour sa part, le Syndicat national des biologistes de libre pratique, a tenté de justifier et expliquer pourquoi des analyses RT-PCR covid-19, coûtent plus de 400 dinars dans les laboratoires privés au lieu du tarif habituel fixé par le ministère de la Santé à 209 dinars.

Selon Rabah Bellibech, président du syndicat, le fait de faire appel à des sociétés de courtage non agréées par le ministère de la Santé, qui collectent des échantillons d’analyses RT-PCR auprès des citoyens et les distribuent aux laboratoires privés, explique cette augmentation.

Dans une déclaration à l’agence TAP, il a, par ailleurs, confirmé l’engagement des laboratoires privés à se soumettre à la tarification fixée par le ministère de la Santé, qui est de 209 dinars pour un seul test, réfutant les accusations portées notamment par l’Organisation de défense du consommateur (ODC) d’avoir délibérément augmenté le prix de ces analyses.

L’ODC a en effet, dénoncé, dans un communiqué publié ce mercredi 7 octobre 2020 et relayé par l’agence TAP, « l’opportunisme de certaines parties qui auraient du appuyer les efforts de l’Etat dans sa lutte contre la pandémie et aider les citoyens à surmonter la réalité terrifiante dans laquelle ils vivent ».

Selon l’ODC, ces « parties » réalisent des tests de diagnostic RT-PCR covid-19, à plus de 400 dinars, au lieu du tarif habituel fixé par le ministère de la Santé à 209 dinars, appelant, par conséquent, les ministres du Commerce et de la Santé à intervenir et jouer leur rôle de contrôle tout en prenant les mesures nécessaires pour assurer le respect du prix fixé et vérifier la fiabilité des tests réalisés.

Commentaires:

Commentez...