Argent spolié : La Suisse appelle la Tunisie à se mobiliser davantage !

Le chef de l’Etat Kais Saied semble se pencher sur le dossier de l’argent spolié. Après avoir annoncé la création d’une commission chargée du suivi de ce dossier, il a eu, hier mercredi 16 septembre, un entretien téléphonique à ce sujet avec la présidente de la Confédération suisse.

A cette occasion, Sinonetta Sommaruga a salué la création d’une commission spéciale au sein de la présidence de la République, chargée du suivi de ce dossier, assurant que les autorités de son pays n’ont ménagé aucun effort, ces dernières années pour trancher ce dossier.

A ce propos, la présidente de la Confédération suisse a invité le côté tunisien à se mobiliser davantage avant l’expiration des délais légaux, soit juillet 2021.

La coopération bilatérale et le dossier de l’argent spolié ont été également au centre d’un entretien téléphonique, mercredi 16 septembre, entre le président de la République Kaîs Saied et la présidente de la Confédération suisse.

Cités dans un communiqué de la présidence, les deux parties ont réaffirmé la volonté de renforcer la coopération bilatérale et d’en diversifier ses domaines.

De son côté, le chef de l’Etat a salué le soutien apporté par la Suisse à la Tunisie pour mener à bien le processus de la transition démocratique, formant le vœu de voir la coopération bilatérale se développer davantage à la lumière des défis socio- économiques rencontrés par la Tunisie.

Le président Kaîs Saied a dans ce sens appelé à consolider la coopération dans les domaines de la santé, des technologies de la communication, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

 » Il a été convenu de mettre en place un accord cadre regroupant tous les domaines « , a souligné le président, citant notamment l’économie et la santé.

Commentaires: