Tunisie – Coronavirus : Le relâchement de la part des citoyens a causé un rebond de l’épidémie

« Un relâchement a été constaté de la part des citoyens qui a causé un rebond de l’épidémie », c’est ce qu’a déclaré, ce mercredi 16 septembre 2020, le ministre de la Santé Faouzi Mehdi, lors d’une rencontre avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Rached Ghannouchi.

Une rencontre destinée à faire le point de la situation épidémiologique en Tunisie et afin d’évoquer les besoins du secteur de la santé pour faire face à la pandémie du coronavirus. A ce titre, le ministre a indiqué que la Tunisie avait actuellement besoin de 3 mille cadres médicaux et paramédicaux .

Besoin urgent de 3 mille cadres médicaux et paramédicaux

Tout en rappelant que le pays est passé à la phase 3 de la pandémie, ou le virus circule largement et nécessite des mesures plus rigoureuses de prévention, il a soutenu que le rebond de l’épidémie a été causé par par le relâchement constaté de la part des citoyens.

Il a annoncé que des circuits Covid seront mis en place, le plus rapidement possible dans tous les hôpitaux afin de pallier l’insuffisance des moyens de prévention et d’hygiène dans nombre d’établissements hospitaliers.

Taux de décès évalué à moins de 1%

Un peu plus tôt, lors d’une séance d’audition à la commission de la santé et des affaires sociales à l’ARP, le ministre de la santé, a confirmé que malgré les nombreux décès enregistrés (123 d’après les statistiques du ministère) reste bas avec un taux qui n’a pas dépassé 1%. La moyenne d’âge des cas de covid-19 décédés, est estimée à 75 ans, a-t-il souligné.

Faouzi Mehdi a également lancé un appel aux citoyens à respecter les consignes et les normes d’hygiène et à accepter l’idée de vivre normalement et sans crainte avec le virus. Tout comme il a annoncé que le prochaine étape nécessite une vigilance et plus de prudence ainsi que l’application du protocole sanitaire dans les lieux publics.

Le ministère de l’Intérieur à la rescousse

Dans ce cadre, il a indiqué que des campagnes de coordination avec le ministère de l’intérieur seront organisées afin de contrôler l’application du protocole sanitaire et le respect des normes d’hygiène.

Commentaires: