ARP : Le scandale des 18 bulletins nuls

Je le ressens personnellement comme un déni de la démocratie et une infraction grave à la responsabilité dont est investi chaque député de la nation.

Dix-huit élus ont préféré un bulletin nul à l’exercice de leur droit de vote et au devoir de représentation qu’ils ont envers leurs électeurs.

Cette manière d’agir est non seulement indigne mais tout aussi puérile. Elle claque comme une insulte et un défi à la République.

Nos dix-huit acolytes ne sauraient-ils pas ce qu’il faut faire pour remplir correctement un bulletin de vote ?

Cette méthode biaisée qui consiste à voter sans voter, à souiller des bulletins de vote, est aussi dérisoire que les gestes d’élèves peu motivés par leurs études, qui ont recours à des fausses copies.

Tricher à ce niveau de responsabilité revient à avouer que nos institutions vont bien mal. Encore une fois, le comportement fantasque et purement clientéliste de certains députés ne manquera pas de rejaillir sur une institution discréditée et dont le président est désormais en sursis.

Car le vote d’aujourd’hui n’en reste pas moins un camouflet pour un Ghannouchi déclinant qui s’accommode bien de bulletins nuls et de connivences inavouables.

Une nouvelle fois, l’ARP et ses députés les plus cavaliers défient l’opinion, outrepassent leur mandat et enfoncent davantage encore ce bateau ivre qu’est devenu le Parlement.

C’est un simple citoyen qui s’exprime face à ce qu’il ressent comme un scandale doublé d’une escroquerie. Un simple citoyen qui sait que les chiens aboient quand passent les caravanes mais n’oublie pas ses droits démocratiques.

Commentaires: