Aïd El-Idha : La SONEDE prévoit des difficultés d’approvisionnement en eau potable

Des difficultés de distribution d’eau potable sont attendues durant l’Aïd El-Idha, annonce la SONEDE.

Cette année ne fera pas l’exception : à l’exemple des Aïd El-Idha précédents, des coupures d’eau sont attendues en raison du pic de la demande.

Depuis des années, ce jour de célébration est devenu un fardeau pour la SONEDE et une galère pour le citoyen. Des dizaines de quartiers à travers le pays vivent une journée infernale, où les usages imposés par le sacrifice font face à l’absence d’eau.

A titre d’exemple, en 2018, le premier jour de l’Aïd El Idha à Sfax, avait coïncidé avec des coupures d’eau survenues dans plusieurs quartiers de la ville ce qui avait provoqué la colère des habitants.

L’année dernière 112 coupures d’eau potable avaient été enregistrées, touchant environ 105 mille citoyens.

Le président directeur général de la Société tunisienne d’exploitation et de distribution de l’eau (SONEDE), Mesbah Hilali, a déclaré que l’Aïd El-Idha a coïncidé ces dernières années avec le pic estival de la consommation d’eau, et avec des températures élevées et une demande croissante en eau.

Cette année, la même situation sera enregistrée : La chaleur fera doubler le pic de consommation déjà important, ce qui présentera des difficultés au niveau de l’approvisionnement en eau dans les régions où l’équilibre de l’eau entre l’offre et la demande augmente, et même dans d’autres régions qui ont un équilibre entre l’offre et la demande.

Malgré ceci, la SONEDE, annonce-t-il, a lancé quelques préparatifs notamment l’ajout de certaines ressources en eau malgré leur épuisement, en particulier dans le sud-est, tout en assurant un certain nombre d’interventions avec les ressources disponibles, appelant dans ce sens les citoyens à rationaliser la consommation.

« Un communiqué sera publié le 31 juillet pour inciter les citoyens à rationaliser la consommation en eau et à reporter certaines utilisations pour après le jour de l’Aïd », a-t-il ajouté.

Commentaires: