Tensions à l’ARP : Hassouna Nasfi accuse Rached Ghannouchi

Le chef du bloc parlementaire de la Réforme nationale, Hassouna Nasfi a dénoncé les graves dépassements survenus hier au Parlement.

Il s’agit, selon ses dires, d’une ingérence dans la question de la sécurité et d’une attaque flagrante contre le caractère sacré du Parlement, de ses députés et de sa sécurité.

Nafsi a dans ce sens accusé la présidence de l’assemblée d’avoir soutenu et autorisé de tels agissements.

« Ce qui s’est passé représente un autre indicateur qui prouve que le danger est là et que personne ne sera épargnée » a-t-il déclaré sur son compte Facebook.

Nasfi a promis que les prochaines heures apporteront un tournant critique avec elles, « durant lequel les masques tomberont et les intentions seront dévoilées ».

Hier, des altercations ont eu lieu entre les députés d’Al-Karama conduits par Seifedine Makhlouf et des agents de la sécurité présidentielle chargée d’assurer la protection du parlement.

Et pour cause, un invité de ladite coalition qui s’est avéré fiché S17 et que le président du bloc Al Karama, Makhlouf a voulu faire entrer de force, a été interdit d’accéder au parlement.

Commentaires: