Chômage et Alcool frelaté : Manifestation à Hajeb Laayoun

CP : Nessma TV

L’affaire de l’alcool frelaté ou eau de cologne méthanolisée prend une autre tournure avec une manifestation qui s’est tenue, ce lundi 6 juillet 2020 à Hajeb Laayoun, gouvernorat de Kairouan.

Des jeunes ont bloqué la route nationale n°3 reliant Kairouan et les villes du sud en incendiant des pneus et en stoppant la circulation dans les deux sens.

Ils dénoncent ce qu’ils considèrent comme une marginalisation et le silence des autorités face à leurs revendications pour réclamer le droit au développement et à l’emploi. Mais cette manifestation s’inscrit aussi et surtout dans le cadre du mouvement de protestation en cours depuis l’incident de l’eau de Cologne, qui a fait 9 morts.

Vendredi 3 juillet, un homme de 51 ans est encore décédé, des suites d’une intoxication suite à la consommation d’eau de cologne méthanolisée. Il est décédé dans un hôpital de Tunis et sa dépouille a été transférée à Hajeb El Ayoun.

Avec ce nouveau décès le bilan des victimes de l’alcool frelaté passe à neuf morts dont six sont originaires de Hajeb El Ayoun et trois frères originaires de Jelma, également à Kairouan.

Il convient de rappeler que le directeur général d’une société privée chargée de distribuer l’eau de Cologne a été placé en détention, le 12 juin dernier dans le cadre de l’affaire de l’alcool frelaté. Cette personne distribuait l’eau de Cologne aux vendeurs au détail liés à l’affaire.

Désormais, c’est le pôle judiciaire économique et financier qui est en charge de l’affaire vu l’existence de soupçons de corruption financière. Il existe également des doutes entourant les matières premières de l’eau de Cologne, dont la composition aurait été modifiée puis vendue au public.

L’eau de Cologne a causé, outre les neuf morts, la cécité de trois autres personnes alors que le nombre de cas d’intoxication s’établissait à 66 qui ont tous quittés l’hôpital.

Le juge d’instruction a émis, le 27 mai, un mandat de dépôt contre « quatre personnes impliquées dans l’affaire de l’intoxication collective au Méthanol à Kairouan alors qu’une cinquième a été maintenue en liberté.

Commentaires:

Commentez...