Festival du film expérimental: « Enfants d’Eve exilés » de Ghassen Ayari

La première édition du festival du film expérimental se poursuit cette semaine avec la projection du film « Enfants d’Eve exilés » de Ghassen Ayari.

La projection suivie d’un débat aura lieu vendredi 26 juin à 17h à la station d’art B7L9 à Bhar Lazreg.

Dans ce film qui est bien plus qu’un documentaire, Ghassen Ayari suit une communauté de moines catholiques dans leur vie quotidienne. Installés à Carthage, ces moines passent le temps entre travail, rituels et méditation.

Au-delà du témoignage, le film de Ghassen Ayari est fort d’une indéniable dimension esthétique.

Jouant sur le clair-obscur, alternant les ambiances, « Enfants d’Eve exilés » vaut aussi par une bande-son remarquable. Par petites touches, le cinéaste nous introduit dans un univers feutré et riche de significations.

Véritable film expérimental, le documentaire de Ghassen Ayari fait bouger les lignes esthétiques.

Notons que le festival du film expérimental a débuté le 19 juin avec la projection de « Tame » de Selma Guellouz.

La manifestation se poursuivra jusqu’au mois de septembre.

Commentaires: