Tunisie : 60% des ménages impactés par la crise du coronavirus

L’augmentation des prix des produits alimentaires et la perte d’emploi sont les deux principaux facteurs qui ont impacté les ménages tunisiens lors de la crise sanitaire que connaît actuellement la Tunisie en raison du coronavirus.

L’Institut national de la statistique (INS) a réalisé une enquête (entre le 29 avril et le 8 mai 2020) en collaboration avec la Banque mondiale et consacrée au suivi de l’impact socio-économique de la Covid-19 et d’après les résultats de cette enquête publiée ce vendredi 29 mai 2020, plus de 60% de ménages déclarent avoir été impactés d’une manière ou d’une autre par le coronavirus.

L’augmentation des prix des produits alimentaires vient en tête des préoccupations, suivie de la perte d’emploi durant le confinement. Et pour faire face à ces deux facteurs 25% des ménages interrogés déclarent avoir puisé dans leurs économies ; 25% affirment, quant à eux, avoir été contraints de recevoir de l’aide ou d’emprunter de l’argent à des proches, tandis que 15% d’entre eux ont recouru à un paiement différé.

Par ailleurs, certains ont dû modifier leurs habitudes de consommation alimentaire et non alimentaire, observe l’enquête qui a été menée en collaboration avec la Banque mondiale.
D’autre part, plus d’un tiers des répondants ont déclaré avoir appréhendé de manquer de nourriture pour des raisons financières durant le mois précédant l’interview.
Cette appréhension a été plus ressentie en milieu rural et chez les ménages ayant un faible niveau de vie.

L’enquête révèle également que beaucoup de ménages ont du changer leurs habitudes alimentaires. Environ 30% parmi la catégorie la plus pauvre et environ 20% parmi la catégorie intermédiaire ont réduit leur consommation alimentaire en raison d’un manque de ressources dues à des difficultés financières.

Commentaires:

Commentez...