Taboubi appelle à un référendum sur le système politique en Tunisie

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a lancé un appel, ce lundi 18 mai 2020, à organiser un référendum afin d’évaluer le système politique mis en place depuis 2011.

L’efficacité du système politique en examen

Il a expliqué, sur les ondes de la radio nationale, que la Tunisie traverse actuellement une crise politique, appelant ainsi à organiser un référendum pour permettre aux Tunisiens d’évaluer le système politique actuel et de jauger son efficacité ou son inefficacité.

Il a notamment déclaré que la classe politique qui insiste sur la légitimité électorale « doit se pencher sur l’efficacité du système politique, ses points positifs et l’étendue de son harmonie avec une orientation politique déterminée ».

Il a en outre affirmé que la Tunisie s’est inscrite dans des axes régionaux dont elle n’est pas habituée depuis l’Indépendance.

La 3ème République, selon Marzouk

La même idée a été partagée aujourd’hui aussi par Mohsen Marzouk, secrétaire général de Machrou Tounes, qui a estimé que la Tunisie n’a pas d’avenir sauf si les politiciens acceptent le projet d’une troisième République.

Selon lui, le système politique actuel, avec son système électoral, est comme une corde qui enchaîne son pays et son énergie et la solution réside dans la troisième République et dans le changement du système politique.

Pour Marzouk, que les tentatives de réforme du système politique ont échoué et échoueront parce que tous les gouvernements successifs ont été basés sur des quotas et des alliances avec l’ennemi pour former un gouvernement. Aujourd’hui, le gouvernement Fakhfakh est la plus grande preuve de cette faille.

Commentaires: