Année universitaire : Les deux scénarios possibles, selon le ministre

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Choura, a écarté catégoriquement la possibilité d’une année blanche ou d’un passage automatique malgré les circonstances exceptionnelles par lesquelles passe le pays.

Selon lui, deux scénarios sont possibles pour assurer la réussite de l’année universitaire en cours.

Le ministre a indiqué que le premier scénario se base sur le retour aux sièges des universités entre fin avril et début mai. Tous les examens seront terminés ainsi au cours du mois de juillet.

Il a poursuivi, lors d’une plénière tenue ce mercredi 15 avril à l’ARP, que le deuxième scénario est la poursuite de l’enseignement et la communication pédagogique à distance jusqu’au mois de mai, suivi par la période de révision puis les examens de juin jusqu’à la fin du mois de juillet.

Le ministre a ajouté dans ce sens que le nombre d’étudiants universitaires tunisiens inscrits sur la plateforme virtuelle de l’Université de Tunis a atteint 105 milles sur un total de 170 milles.

Il a souligné que le ministère de l’Enseignement supérieur a choisi le plan de communication pédagogique à distance afin de permettre à l’étudiant de ne pas rompre complètement avec les cours, notamment en l’absence de toute estimation de la date de fin de la crise du coronavirus.

Commentaires:

Commentez...