Sous la pression, Mabrouk Korchid retire son initiative de révision du code pénal

Après la controverse soulevée par son projet de loi, Mabrouk Korchid a préféré retirer sa proposition.

Soumise par un groupe de députés à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), il s’agit d’une proposition visant à modifier l’article 245 du Code pénal relatif à l’éthique des réseaux sociaux. Elle prévoit des sanctions limitant les libertés pour toute personne qui s’attaque à un député.

Vivement critiquée, la suggestion a finalement été retirée après que plusieurs députés ont annoncé le retrait de leur signature de cette initiative législative.

Dans la publication sur sa page Facebook, le député Mabrouk Korchid a estimé que la proposition ne’a pas pour objectif de  « fermer les bouches et limiter les libertés ». Selon ses dires, elle vise à protéger toute la société, et pas seulement les députés.

D’un autre côté, Korchid a souligné que les démocraties occidentales comme la France et l’Allemagne ont promulgué des lois similaires afin de protéger la démocratie « contre les mauvaises orientations » de ceux qu’il a qualifié de « menteurs ».

Commentaires: