Tunisie : La coopération entre cliniques privées et hôpitaux publics permettrait d’avoir 500 lits de réanimation

En ces temps de crise, le manque de lits de réanimation donne des sueurs froides aux Tunisiens, notamment après les déclarations de l’ancienne ministre de la Santé Samira Marai.

Lors d’un intervention sur les ondes d’IFM elle a fait savoir que tous les hôpitaux tunisiens sont équipés uniquement de 240 lits de réanimation dont six seulement à l’hôpital de la Rabta.

Hier, dimanche 15 mars 2020, le ministre de la Santé Abdeltif Mekki, a confirmé qu’actuellement il y avait moins de 200 lits de réanimation en Tunisie.

Il a ajouté que ce nombre sera revu à la hausse dans la période à venir grâce à la coopération imminente avec le secteur privé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Cette coopération permettra d’avoir environ 500 lits.

Concernant les cas confirmés en Tunisie, le ministre a indiqué que trois patients se trouvent dans un état critique et font l’objet d’un suivi par des médecins.

Rappelons que Mekki a indiqué qu’une réunion avait eu lieu avec des représentants des propriétaires de cliniques privées qui ont exprimé leur volonté de soutenir les efforts des institutions hospitalières publiques dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Commentaires: