Kais Saied met fin aux missions de l’ambassadeur et du consul tunisiens à Paris

CP : Présidence de la République

Un décret présidentiel paru dans le JORT a mis fin aux missions diplomatiques de l’ambassadeur tunisien en France, Abdelaziz Rassaa et du Consul général tunisien en France Ali Chaâlali et ce à compter du 23 novembre.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé le samedi 21 décembre, l’ouverture, sur instructions du président de la République Kais Saied d’une « enquête approfondie sur une suspicion de corruption à l’ambassade de la République tunisienne à Paris ».

Le ministère a justifié cette décision par « la diffusion récemment sur certaines pages des réseaux sociaux d’informations sur un soupçon de corruption dans l’ambassade concernée », notant que « les résultats de cette enquête seront annoncés ultérieurement ainsi que les mesures administratives et judiciaires qui pourraient en découler ».

Le journal La Presse dans son édition du lundi 23 décembre, a révélé qu’il s’agit du comptable de l’ambassade de Tunisie à Paris qui est soupçonné « d’avoir falsifié plusieurs factures dans le cadre des fonctions qui lui sont attribuées ».

« Il n’hésitait pas à maquiller les factures et à gonfler les honoraires des prestataires de services. Il lui est même arrivé de faire appel aux services d’un menuisier aluminium spécialement de Bruxelles pour changer les fenêtres de l’ambassade à Paris ! Mais on persiste à dire que ce ne sont là que des accusations qui peuvent être démenties par les enquêteurs », a-t-on affirmé.

Commentaires: