Nostalgies tunisoises : De la rue d’Italie à la rue Saint-Charles

Nostalgies tunisoises : De la rue d’Italie à la rue Saint-Charles

Par -

Les cartes postales anciennes nous révèlent les nombreux visages de Tunis au fil du vingtième siècle.

On y reconnait aussi bien les noms de rues que les monuments et commerces. On y retrouve les places publiques et parfois, la vie des quartiers.

Ces deux photos de rues tunisoises charrient ainsi leur lot de nostalgie aux couleurs sépia.

L’une nous montre la rue d’Italie, aujourd’hui rue Charles de Gaulle, dont les repères sont le Marché central, la Poste ou le premier Monoprix de Tunis.

L’autre évoque la rue Saint-Charles, aujourd’hui Ali Bach Hamba, dont les repères sont le lycée Carnot, le quotidien La Presse ou des restaurants comme l’Orient, le Hungaria ou le Carthage.

Ces deux rues de Tunis et les artères qu’elles commandent sont au coeur de la ville et de nos mémoires.

Car qui dit rue d’Italie dit aussi rue d’Espagne, d’Allemagne, d’Angleterre, de Russie ou du Danemark qui se trouvent aux environs.

Et qui dit rue Saint-Charles dit aussi rue Saint-Jean, de Naples, d’Alger, de la Loire et Guynemer.

Images d’antan, images d’une ville qui n’existe plus véritablement, toutes ces cartes postales sont nos madeleines et, parfois, nos repères.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo