De Thyna à Djerba : L’enfant qui a grandi à l’ombre de...

De Thyna à Djerba : L’enfant qui a grandi à l’ombre de six phares

Par -

Jean-Jacques Ciscardi vit aujourd’hui à Djerba. Il se consacre à l’écriture et connait chaque recoin de son île

Enfant, son père était gardien de phares. Il veillait à ce que tout aille pour le mieux dans ces bornes lumineuses qui suivent le littoral.

À Djerba, le petit Jean-Jacques a vécu à l’ombre de deux phares qui regardent vers deux directions différentes. Borj Jilij se trouve à l’ouest et Taguermess dans la direction opposée.

Le jeune Jean-Jacques a connu d’autres phares et voyagé selon les affectations de son père. Dans la région de Sfax, il a vécu à Thyna où s’élève un phare majestueux. Au Sahel, il a grandi entre le phare de Sousse tout en haut de la Kasbah et le phare solitaire des îles Kuriates.

Toutefois, le plus singulier des phares de sa vie se trouve au nord de la Tunisie, précisément à Cap Serrat.

Aujourd’hui, Jean-Jacques raconte histoire familiale et fragments du passé. Il le fait dans des livres précieux qui méritent d’être lus et relus.

Faut-il aussi ajouter que notre Jean-Jacques Ciscardi est probablement le seul Tunisien de coeur, de raison et de résidence à avoir vécu dans six phares différents ?

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo