Toto le schizo

Le pare-brise arrière de la voiture de Toto

Dans un petit patelin paumé du nord de l’Afrique, vit un drôle de gaillard prénommé Toto. Bien que d’un abord on ne peut plus normal, notre homme semble enclin à la schizophrénie. Ceux qui sont familiers à ses frasques ne nieront point ce qui suit.

Car Toto est si schizo qu’il jette des canettes de bière de sa voiture, alors que sur le pare-brise arrière on peut lire « Allah Akbar » (الله أكبر). Par ailleurs, lorsqu’il se rend à la mosquée, il n’oublie pas d’enfiler son fameux t-shirt « Whiskey, Jack Daniels ».

Toto ne sait pas à quel « sein » se vouer. Puisqu’après avoir mis du Coran à tue-tête de bon matin, il clique sur quelques vidéos pornos pour satisfaire un besoin. Mais pas de panique, les actrices sont voilées maintenant. Que des cochonneries halal !

Toto s’y connaît en politique. Il passe son temps à critiquer les intégristes, alors qu’il est le premier à voter pour eux.

Toto est favorable à la laïcité. Il prône la séparation entre la religion et l’Etat, mais s’attache à une Constitution fondée sur les principes de l’Islam.

Toto est un type fier. Il préfère se plaindre qu’il y a trop de chômage, plutôt que d’accepter un petit boulot payé à l’heure.

Toto est très fleur bleue. Il offrirait la Lune à une jolie blonde des contrées nordiques, mais un coup de latte à sa propre femme bâchée.

Toto a le cul entre deux pays. Il choisit de vivre dans un trou à rat en Europe, plutôt que dans sa somptueuse villa qu’il a fait construire au bled.

Pour Toto, l’éducation de ses enfants est primordiale. Il fume deux paquets de cigarettes par jour devant eux, mais tabasse son fils en public si ce dernier tente d’imiter son père.

Toto est un fervent pratiquant. Il ne jeûne pas durant le mois de Ramadan, mais fait une scène à sa dulcinée si elle ne lui prépare pas un festin pour le dîner.

Toto est un sacré écolo. Il jette ses ordures dans la rue, mais refuse d’éteindre son téléviseur avec la télécommande. « La petite lumière rouge du poste consomme trop d’énergie », matraque-t-il à longueur de journée.

La question de l’eau préoccupe énormément Toto. Il arrose chaque jour le trottoir devant chez lui, mais ne tire pas la chasse après qu’il a coulé un bronze.

Toto pense avant tout à sa famille. Il n’a pas un sou pour nourrir les siens, mais claque une fortune pour faire le Hadj afin que Dieu lui accorde de quoi… nourrir les siens.

Toto est un grand sportif. Il ne rate jamais un épisode de « Dimanche sport » sur la chaîne nationale, mais prend sa voiture pour aller acheter une baguette chez l’épicier du coin.

Toto sait, enfin, apprécier les belles choses. Il pousse un « Starfoullah » (استغفر الله) quand il aperçoit une cathédrale, mais écrit Machaa Allah » (ماشاء الله) sur une benne à ordure.

Toto en a pris pour son grade, mais rassurez-vous, son épouse, aussi, en tient une couche. Nous y reviendrons, peut-être, un jour. En attendant, tâchons d’être un peu gentleman.

Mohamed Habib LADJIMI
Tunis-Hebdo du 28/10/2019

Commentaires: