Lorsque la balle de la démocratie avait rebondi « Sur La Transversale… »

Lorsque la balle de la démocratie avait rebondi « Sur La Transversale… »

Par -

Sur La transversale Affiche

 

 

Après des courts métrages réalisés avec la Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs (FTCA) entre 2005 et 2008, Sami Tlili réalise en 2012 son premier long métrage documentaire Maudit soit le Phosphate qui a remporté le Prix du Meilleur documentaire du Monde Arabe au Festival du Film d’Abu Dhabi Film. Sur La Transversale, son deuxième long métrage documentaire, a été sélectionné  en compétition Longs métrages documentaires aux JCC 2019 – Session Nejib Ayed.

Synopsis
Pour la mémoire collective des tunisiens, 1978 est le souvenir indéfectible de cette fameuse équipe nationale de foot et de son « épopée vers l’Argentine ». Un mythe intergénérationnel qui a jalonné mon enfance accompagné d’une question intrigante longtemps restée sans réponse : pourquoi ma mère refusait de regarder le foot ?

Et si en fin de compte 1978 n’était pas qu’une histoire de foot ?

SUR LA TRANSVERSALE "عالبار" | Bande-annonce

1978 une année meurtrière dans l'Histoire de la Tunisie …… mais aussi celle de l'épopée en Argentine.SUR LA TRANSVERSALE "عالبار" En compétition officielle aux JCC Carthage Film Festival 2019Au cinéma à partir du 3 Novembre

Publiée par ‎Sur La Transversale – عالبار‎ sur Jeudi 17 octobre 2019

 

En lisant le synopsis, on pourrait s’attendre à un documentaire austère, peut-être même un tantinet rébarbatif, qui parlerait de matchs de football, d’entraînements de sportifs…. et peut-être d’autres événements qui auraient jalonnés cette année 1978. En fait, dès la première minute, on s’aperçoit qu’il s’agit d’un film personnel qu’on prend vraiment plaisir à regarder, surtout que le ton est léger, le réalisateur ayant parfaitement réussi à traiter un sujet sérieux, avec beaucoup de tendresse et une pointe d’humour.

Sur La Transversale est donc un film captivant, qui raconte, en les imbriquant, la crise syndicale de 1978 et la participation de la Tunisie à la Coupe du Monde de 1978.

Pourquoi lier ces deux événements exceptionnels dans l’histoire de la Tunisie ?

Pour Sami Tlili, cela s’est presque imposé. En effet, lorsqu’il était gosse, il entendait souvent parler de la participation de la Tunisie à la Coupe du Monde en Argentine. Il pensait même d’ailleurs que la Tunisie avait remporté cette coupe. Ce n’est que bien plus tard qu’il avait appris la réalité.
Mais quand même quelque chose le turlupinait. Il ne comprenait pas pourquoi sa mère ne regardait pas les matchs, alors qu’elle avait à la maison trois garçons et un mari qui aimaient le football. Il avait découvert par la suite que sa mère avait été syndicaliste… Il avait aussi appris que le hasard de l’histoire avait fait que deux événements importants avient eue lieu la même année en Tunisie. D’un côté, une ambiance tendue de fin de règne, des dissensions entre clans différents, des contestations sociales violentes, avec une escalade de la crise entre l’UGTT et le gouvernement qui a donné lieu à une grève générale, mais en même temps un mouvement de solidarité, de fierté et d’appartenance de tout le peuple à l’occasion de la participation de la Tunisie à la coupe du monde de football.

Sur La Transversale

 

Sur la transversale n’est pas un film qui raconte objectivement des événements. Ceux-ci sont bien réels, et documentés, mais le réalisateur a son propre un regard et laisse son empreinte personnelle, en mêlant des souvenirs d’enfance et des remarques personnelles aux témoignages et archives.

Certains de ces témoignages sont d’ailleurs très émouvants, comme par exemple celui de Fathi Hadj Yahyia, lorsqu’il parle de la solidarité entre prisonniers et geôliers lors des matchs de football. Paradoxalement, les prisonniers avaient à leur disposition une TV pour regarder ces matchs si importants, et pas les geôliers qui s’invitaient donc dans les cellules. Et pendant ces moments magiques, ils oubliaient leurs conditions de prisonniers et geôliers pour devenir juste des tunisiens qui regardent leur équipe nationale disputer un match et essayer de se qualifier pour la finale.

Sami Tlili a expliqué avoir eu beaucoup de problèmes pour trouver des archives en Tunisie, surtout en bon état. Par exemple, il n’y a plus d’archives de certains matchs. Il a fallu donc récupérer ces images de matchs chez des particuliers qui les avaient en VHS et parfois même utiliser des extraits du film fiction Un ballon et des rêves réalisé par Mohamed Ali Okbi en 1978. D’autres images ont du être récupérées en France.

Sur La Transversale est une belle œuvre de mémoire. Aussi bien pour ceux qui ont vécu ces événements de 1978, que pour les générations actuelles et futures. Il y a un lien évident entre ces événements du passé et la situation actuelle. D’ailleurs le film commence par des extraits sur la coupe du monde de 2018 et sur feu Béji Caïd Sebsi qui parle de grève générale en disant qu’elle est dangereuse. Le présent rejoint le passé en quelques sortes. La chute du film, avec Temime qui a faillit marquer un but, mais dont le ballon a juste heurté la transversale, pourrait le confirmer. Sans oublier que les jeunes pourraient y voir que la lutte pour la démocratie et les libertés n’est pas nouvelle en Tunisie.

Sur La Transversale

 

Sur La Transversale sera projeté :

– Mercredi 30 Octobre à 20h30 au Théâtre des régions (Cité de la Culture) ;
– Jeudi 31 Octobre à 15h00 au cinéma Le Rio ;
– Vendredi 1er Novembre à 18h00 au CinéMadart (Carthage).

Il sera distribué en salles à partir du 3 Novembre 2019.

Neila Driss

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tapis rouge