Nostalgies : Il était une fois l’avenue de Carthage

Nostalgies : Il était une fois l’avenue de Carthage

Par -

Que reste-t-il de l’avenue de Carthage ? Même pas une splendeur fanée, plutôt un sillage de destruction.

Cette avenue se trouve au cœur topographique de Tunis, entre Sidi Belhassen et place Pasteur, dans la continuité de l’avenue de Paris.

Dans le temps, l’avenue de Carthage était un haut-lieu de la culture à Tunis. On y trouvait le grand magasin de l’Artisanat juste à côté du Palmarium.

On y trouvait la galerie Yahia et le siège de la Troupe théâtrale de la ville de Tunis. On y trouvait aussi le fameux Tunisia Palace, longtemps considéré comme le plus grand hôtel de la capitale.

On y trouvait également la grande librairie de la STD, acronyme de la Société tunisienne de Diffusion.

Des librairies, des bistrots et des commerces peuplaient cette avenue emblématique de Tunis.

Qui se souvient du Florence, du Tip Top ou du Coquille Bar ? Qui se souvient encore de la librairie Sciences et Arts ou de l’hôtel Transatlantique ?

Aujourd’hui, il ne reste plus rien de tout ça. Seulement des souvenirs…

Le coiffeur Aux Quatre as par exemple, le style Art Déco de certains immeubles et bien sûr l’incontournable café de Paris.

Aujourd’hui, cette belle avenue de Tunis a beaucoup perdu de son sens.

L’avenue de Carthage n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut. Comme un squelette décharné, un ectoplasme urbain, une artère en déroute.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo