A Sfax, ce théâtre bombardé dont tout le monde rêve encore

A Sfax, ce théâtre bombardé dont tout le monde rêve encore

Par -

Dans la ville de Tunis, les deux théâtres les plus emblématiques du début du vingtième siècle, ont été édifiés en 1902 et 1903.

Le premier à avoir vu le jour n’est autre que le Théâtre municipal en novembre 1902. Dans la foulée, en mars 1903, le Théâtre Rossini verra le jour et deviendra plus tard le cinéma Le Palace.

Simultanément, la ville de Sfax bâtissait son théâtre municipal qui contrairement à ceux de Tunis, ne sera pas édifié selon les canons triomphants de l’Art nouveau mais plutôt dans le style des Arabisances.

C’est en effet l’architecte Raphael Guy qui dessinera les plans de ce théâtre, selon le style qui lui est cher.
De fait, le boulevard principal de la ville de Sfax se caractérise par le recours à ce style arabisant qui n’hésite pas à utiliser minarets, créneaux et motifs décoratifs orientaux.

Ce premier grand théâtre sfaxien a été inauguré en 1903 mais ne vivra q’une quarantaine d’années.
En effet, il sera atteint par les bombes de la Royal Air Force anglaise et sera détruit durant la campagne de Tunisie, en 1943.

Il reste quelques photographies de ce théâtre et la chronique de près d’un demi-siècle d’existence qui, paradoxalement, reste encore à écrire.

Tous les grands artistes du moment se sont produits dans ce théâtre et peut-être saurons-nous retrouver leur trace à l’instar de ceux de la grande Chafia Rochdi qui aimait y chanter ou y jouer ses rôles de comédienne…

 

H.B. 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo