Lettre ouverte à Said Aidi : « Sois le premier à faire un...

Lettre ouverte à Said Aidi : « Sois le premier à faire un sacrifice politique »

Par -
Tribune | Par Adnane Belhajamor, activiste politique indépendant

A toi, pour qui j’ai une réelle amitié et une sincère sympathie ; au patriote inflexible et au politique authentique aujourd’hui candidat à la magistrature suprême, je m’adresse à travers cette courte lettre.

Je ne disserterai pas beaucoup et j’éviterai les phrases creuses.
Je suis certain que tu vis la conjoncture de manière totale. Tu es au contact de la vérité et tu saisis la perception des choses tous les jours.

Tu sais mieux que beaucoup de politiques quelle peut être la différence entre cette vérité et la perception qui en est faite par l’opinion publique.

Nous approchons du début de la campagne électorale et une menace plane au-dessus de nos têtes, menace consistant en le fait qu’un intégriste religieux ou un dangereux populiste peuvent se faufiler à Carthage et s’y installer comme président de la République.

Tu imagines bien que dans la lancée d’un succès au premier tour de ces deux personnages, quels dividendes leurs partis en recueilleraient aux législatives.

C’est pour faire face à ce risque immense que je te demande d’être le premier à faire un sacrifice politique intelligent, en te retirant et en appelant à voter en faveur de monsieur Abdelkarim Zbidi, un homme à propos de qui tu as exprimé ton respect et surtout l’homme qui est aujourd’hui le mieux placé parmi les candidats de la famille moderniste et républicaine.

La sympathie morale dont tu jouis auprès d’une large frange de la classe politique et de la société civile ferait que ton geste ne serait que bien accueilli et impacterait alors assurément l’opinion.

Ton parti « Beni Watani » ne pourra qu’en être conforté .

La politique ne s’arrête pas le 15 septembre prochain. Je crois même qu’elle va commencer ce jour là.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo