Festival en état de grâce : Quand l’opéra italien enchante Carthage

Festival en état de grâce : Quand l’opéra italien enchante Carthage

Par -
Public nombreux, fervent et chavirant de joie, hier vendredi au Théâtre antique de Carthage.
La soirée était consacrée à l’opéra italien avec une formation venue de la ville voisine de Trapani au complet.
Intense et sans temps mort, le programme aura duré une heure au cours de laquelle solistes, choeur et musiciens auront revisité le répertoire des plus grands compositeurs italiens.
Organisé avec l’appui de l’ambassade d’Italie et de l’Institut culturel italien, cette soirée avait toutes les saveurs d’un impromptu puisqu’elle ne figurait pas au programme initial du festival.
Et quel impromptu! Le public ne parvenait pas à réaliser que le concert était terminé et hésitait à se lever. Il aura fallu rallumer les pleins feux pour que tous comprennent que le songe était terminé.
En un petit peu plus d’une heure, les artistes de l’Ente Luglio Trapanese sous la direction du maestro Andrea Certa auront transporté le public dans une autre dimension sur laquelle régnaient Puccini, Verdi ou Rossini.
D’où une belle ovation qui s’éleva dans le ciel de Carthage pour saluer la performance des artistes qui étaient presque une centaine sur scène.
On en redemande assurément! Et comme dit le dicton: jamais deux sans trois. Ainsi, après avoir présenté « Aida » en 2018 et cette rétrospective de l’opéra italien hier soir,  il serait somme toute logique de ne pas démentir l’adage et inviter de nouveau cette superbe formation issue de la ville si proche de Trapani, en Sicile.
Qu’ajouter sinon que la maîtrise et la virtuosité étaient au rendez-vous à chaque instant. Tout comme le bonheur du bel canto qui portait hier soir les quatre solistes en état de grâce.
C’est bien le Carthage qu’on aime qui revivait hier, celui du public mélomane et des formations symphoniques. Sans aucun doute, un temps fort de cette édition 2019 qui, il faut le reconnaître en a connu bien d’autres tout en allant à la rencontre de tous les publics du festival.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo