Un onze mythique : Les époques glorieuses du Club Sportif d’Hammam Lif

Un onze mythique : Les époques glorieuses du Club Sportif d’Hammam Lif

Par -
Illustration

Si ces dernières années, le Club Sportif d’Hammam Lif a connu un parcours en dents de scie, il n’en rest pas moins que cette équipe constitue l’un des repères les plus brillants de l’histoire du football tunisien.

Fondé en 1944, ce club sportif de la banlieue sud a vite connu un élan irrésistible grâce à l’appui tous azimuts de Slaheddine Bey, fils de Lamine Bey, alors souverain régnant.

Dès ses débuts, le club hammam-lifois allait être gérée comme une équipe professionnelle qui allait tout remporter sur son chemin.

Pour l’anecdote, le CSHL a remporté sa première coupe en 1949 alors que le club militait encore en divisions inférieures.
Alignant la crème des joueurs de l’époque, le CSHL pouvait compter sur les Abdelaziz Ben Tifour, Ali Zgouzi et autres Campiano, Chiarenza et Cassar.

 


L’équipe allait briller de mille feux remportant cinq coupes et quatre championnats entre 1949 et 1955.

Ensuite, avec l’Indépendance et la fin de la monarchie, le CSHL allait perdre le précieux appui du prince Slaheddine et peu à peu rentrer dans les rangs.

Le club n’en enfantera pas moins des monstres sacrés à l’instar des frères Henia ou du buteur Saad Karmous.

Dans les années soixante, le club connaîtra une dernière embellie avec la génération des Temime Lahzami, Khaled Hosni et Abdelwahab Khiari.

Puis, le CSHL se distinguera en remportant deux coupes en 1985 et 2001 tout en restant l’éternelle bête noire des grosses cylindrées du championnat.

Soixante-quinze ans après sa création, le Club Sportif d’Hammam-Lif demeure la locomotive des années cinquante et une balise inébranlable dans l’histoire du football en Tunisie.

H.B. 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo