Une équipe de chercheurs tunisiens synthétise une molécule anti-Alzheimer

Se pourrait-il que le remède contre le mal du siècle prenne racine dans nos laboratoires ? Une belle découverte a, en tout cas, été faite dans ce sens au sein du Laboratoire de chimie appliquée de l’Université de Sfax.

L’équipe de Dgachi et al., a synthétisé une molécule appelée KT2d à base de tacrine, un médicament utilisé contre la maladie d’Alzheimer (AD), et d’acide kojique, une substance produite par le champignon Aspergillus oryzae.

Par rapport à certains médicaments traditionnels prescrits à des patients AD, le KT2d serait six fois moins toxique pour le foie et permettrait de réduire la mort des neurones de près de 50%.

Des études supplémentaires doivent, néanmoins, être effectuées sur un modèle animale avant d’envisager de tester le KT2d sur l’Homme.

M.R.

Commentaires:

Commentez...