Sur les routes, les automobilistes protestent contre l’augmentation des prix du carburant

Sur les routes, les automobilistes protestent contre l’augmentation des prix du carburant

Par -

La toute récente augmentation des prix du carburant annoncée samedi par le ministère de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) n’est pas passée inaperçue malgré la publication du communiqué la veille du Sommet Arabe.

Les nouveaux prix sont comme suit :

  • Essence super sans plomb : augmentation de 80 millimes (nouveau prix 2065 millimes/litre)
  • Gasoil super: augmentation de 80 millimes (nouveau prix 1825 millimes/litre )
  • Gasoil : augmentation de 90 millimes (nouveau prix 1570 millimes/litre )

Cette augmentation, explique le département, est due à la hausse continue des prix du pétrole et de ses dérivés dans le monde et au mécanisme d’ajustement périodique des prix du carburant.

Les citoyens ne semblent pas digérer l’idée d’une nouvelle hausse des prix des produits pétroliers, surtout que, quelques mois plus tôt, le gouvernement leurs avait assuré que les prix demeureront les mêmes. Se sentant « trahis » et accablés par la succession des augmentation des prix, et la situation socio-économique générale du pays, certains ont décidé de protester.

A Siliana, des chauffeurs de taxis, des chauffeurs de poids lourds ainsi que des agriculteurs ont bloqué les entrées de la ville. De même à Monastir, où des manifestants ont bloqué les routes reliant Jammal à Zaouia, reliant Msaken à Kairouan et reliant Msaken à Ouerdanine.

A Kairouan, plusieurs automobilistes ont bloqué route nationale n°3 au niveau de la délégation de Sebikha. Ils ont été par la suite dispersés.

La route entre Slimane et Borj Cedria et la route d’El Mourouj ont également été fermées par des protestataires dénonçant la hausse des prix.

Faire face à ces augmentations

Slim Saadallah, président de l’Organisation de Défense des Consommateurs (ODC), a appelé ce lundi 1er avril 2019, les Tunisiens à s’opposer « pacifiquement » aux récentes augmentations opérées sur les prix du carburant.

Dans une déclaration accordée à Sabra FM, il a appelé les autorités à renoncer à cette hausse des prix, d’autant plus que le prix du baril de pétrole n’a pas augmenté à l’échelle internationale.

Pour leur part, le Groupement du Transport et de la Logistique de la CONECT et l’Union Nationale des Taxis ont fustigé, à leur tour, les récentes augmentations opérées sur les prix du carburant.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 1er avril 2019, ils attirent l’attention sur les graves conséquences de cette décision sur le secteur du transport des personnes (taxis et voitures de louage), le transport de marchandises et tous les intervenants dans le secteur de manière directe et indirecte, l’aggravation de la situation des milliers de professionnels exerçant dans le domaine et l’absence de réaction des autorités concernées malgré les appels répétés des structures professionnelles pour l’ouverture d’un dialogue responsable pour sauver le secteur et assurer sa durabilité.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo