Appareil secret : Le chef de l’Etat s’est incrusté dans des affaires...

Appareil secret : Le chef de l’Etat s’est incrusté dans des affaires ne relevant pas de sa compétence, selon Mekki

Par -

Le dirigeant du mouvement Ennahdha Abdeltif Mekki a déclaré que le Président de la République s’est ingéré dans des affaires ne relevant pas de sa compétence, notamment l’affaire de l’appareil secret.

S’exprimant ce lundi sur Jawhara fm, le responsable et ancien ministre a appelé Béji Caïd Essebsi a se tenir à une distance également de toutes les parties et de veiller à l’union nationale, principale prérogative du chef d’Etat selon lui.

Concernant le gouvernement Chahed, Mekki a exprimé le rejet des appels à changer l’équipe de Chahed, soulignant que Ennahdha tient à ce gouvernement jusqu’à la tenue des élections prévues à la fin de cette année.

Toutefois, il a appelé le gouvernement à fournir des preuves solides confirmant sa neutralité et le non-recours à des organes de l’État dans toute action politique.

Rappelons que le 12 mars, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, avait reçu une délégation du groupe de députés qui avait porté plainte contre ” l’appareil secret ” attribué au Mouvement Ennahdha.

Le chef de l’Etat avait pour la première fois évoqué une possibilité d’implication du parti islamiste dans les assassinats politiques de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.

« La vérité sur les assassinats politiques doit être révélée au grand jour, dans la mesure où cette vérité implique le salut de la Tunisie », avait déclaré Caïd Essebsi et de poursuivre qu’il « est absurde de voir se poursuivre l’échange des accusations à tort ou à raison. Il faut régler cette affaire une fois pour toutes et lever toute ambiguïté à ce sujet ».

« Je ne veux accuser ni le Mouvement Ennahdha, ni un autre. Toutefois, la question qui se pose est de savoir si le mouvement Ennahdha est réellement impliqué dans les deux assassinats ou non. S’il s’avère que le Mouvement Ennahdha est vraiment impliqué dans ces assassinats, je ne vais pas le couvrir, car je me suis engagé moralement à révéler la vérité sur cette affaire », avait-t-il lancé.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo