Devant le théâtre municipal, les élèves protestent contre leur « prise en otage »

Devant le théâtre municipal, les élèves protestent contre leur « prise en otage »

Par -

Avec le blocage continu des négociations entre le ministère de l’Education et la Fédération générale de l’enseignement secondaire, et en absence de toute solution, des d’élèves ont décidé d’exprimer, à leur tour, leur position quant à cette crise.

Devant le théâtre municipal de Tunis, plusieurs dizaines d’élèves, issus de différents lycées du Grand-Tunis, ont organisé ce jeudi une protestation, dénonçant leur « prise en otage » par les deux parties. Le rassemblement a eu lieu suite à un appel lancé sur les réseaux sociaux.

Une des jeunes protestataires, élève au Lycée Pilote Habib Bourguiba (LPHB), nous a expliqué que la situation est devenue intolérable pour les lycéens.

« On comprend et on respecte que les enseignants ont des revendications à demander auprès du ministère, mais nous sommes les victimes ici. La plupart des examens n’ont pas été passés et la situation est floue, notamment pour les élèves du Bac. Nous souhaitons que les deux parties nous entendent et réalisent que nous aussi avons une voix », s’est-elle exprimée.

Notre interlocutrice a rappelé que durant la semaine bloquée, durant laquelle la plupart des enseignants n’ont pas présenté les examens, les élèves du LPHB ont porté le brassard rouge en signe de protestation, et que le rassemblement de ce jeudi vient en tant que deuxième étape.

« Nous souhaitons qu’une solution soit vite trouvée pour que le rythme revienne à la normale. Nous sommes l’avenir de ce pays, et nous voulons vraiment que les choses s’arrangent pour nous, pour le ministère et pour la partie syndicale, et ce pour le bien de tous ! », a ajouté l’élève.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo