Accusée de non-respect de la Constitution, la Fédération de l’enseignement secondaire riposte

Accusée de non-respect de la Constitution, la Fédération de l’enseignement secondaire riposte

Par -
Ministère de l’éducation nationale à Tunis

La Fédération générale de l’enseignement secondaire a indiqué n’avoir reçu aucune invitation au dialogue de la part du gouvernement.

Le secrétaire général adjoint de la Fédération, Morched Idriss a commenté le communiqué de la présidence du gouvernement, publié à l’issue du conseil des ministres, dans lequel il a appelé la fédération « à l’ordre » et a souligné son attachement à appliquer la loi et à placer l’intérêt suprême de l’élève au dessus de toute considération.

Idriss a accusé, sur Mosaique fm, le ministère de l’Education de violation de la loi et d’avoir refusé de traiter les propositions élaborées par la fédération de l’enseignement secondaire

Malgré la demande du gouvernement à revenir à la table des négociations, la décision de boycotter les examens est toujours maintenue, ajoute-il.

Rappelons que lors d’un conseil des ministres qui s’est réuni hier au palais du gouvernement à la Kasbah, le chef du gouvernement, Youssef Chahed a appelé la fédération générale de l’enseignement secondaire à faire prévaloir l’intérêt des élèves.

« Le conseil des ministres appelle ainsi la fédération générale de l’enseignement secondaire au renoncement du boycott des examens et ouvre la voie au dialogue et à de nouvelles négociations », selon un communiqué de la présidence du gouvernement.

Le conseil des ministres indique rester « attaché » à appliquer la loi et à placer l’intérêt suprême de l’élève au dessus de toute considération.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo