Radio-Tunis a fêté ses 80 ans : -I- Les programmes phares et les personnalités gravées dans la mémoire !

Dimanche 14 octobre dernier, Radio Tunis a fêté ses quatre-vingts (80) ans. Elle a vu le jour, en effet, le 14 octobre 1938.

Les stations-radio ont existé dans plusieurs pays, à travers le monde, dans les années vingt. Et c’est Radio le Caire qui fut la 1ère radio arabe, le 31 mai 1934.

Quant à Radio Bari, elle fut la 1ère radio qui a créé une chaîne arabe qui émettait à destination de l’Afrique du Nord, en 1937.

La chaîne arabe de la B.B.C, elle, a commencé à émettre, à destination de tout le monde arabe, le 7 février 1938.

C’était la première chaîne en langue étrangère qu’elle a créée.

Mais revenons à la Tunisie, pour signaler qu’avant la création de Radio Tunis, il y avait, en Tunisie, quatre stations de radio privées, réparties du sud au nord du pays : les stations de Bizerte et de Sfax, fondées en 1935, la station de Sousse, fondée en 1937 et, enfin, la station de Tunis (Radio du Colisée) qui avait obtenu le permis d’émettre des émissions, en 1937, aussi mais qui avait commencé à le faire bien plus tôt.

A signaler que les émissions de ces stations étaient limitées, par manque de moyens. C’est ainsi que la diffusion quotidienne de leurs programmes ne dépassait pas trois ou quatre heures. C’est la France qui fonda la radio officielle, Radio-Tunis, sous le nom de Radio-P.T.T. (إذاعة تونس البريديّة)

Elle fut inaugurée, comme nous l’avons dit, le 14 octobre 1938, par le ministre français des P.T.T., Jules Julien, le Résident général de France à Tunis, Armand Guillon et le Premier ministre tunisien, Hédi Lakhoua.

Depuis cette date, cette radio officielle et les radios privées coexistèrent quelque temps mais les privées finirent par disparaître l’une après l’autre, leurs moyens limités ne leur permettant pas d’entrer en concurrence avec Radio-P.T.T.

Radio-Bizerte cessa son activité en 1939, pour manque de moyens financiers. Radio-Sfax et Radio-Sousse disparurent en 1940. Quant à Radio-Colisée, elle cessa d’émettre en mai de la même année (1940). Elle avait, auparavant, pris le nom de Radio-Carthage.

Durant l’occupation de notre pays par les forces de l’Axe, durant la Seconde Guerre mondiale (de novembre 1942 à mai 1943, sous le règne de Moncef Bey), de jeunes nationalistes tunisiens fondèrent une radio pour défendre la cause nationale contre les colons français, mais son existence fut éphémère. Par la suite, un décret interdit, le 26 août 1948, aux privés de fonder des stations de radio.

Ne resta, alors, que l’officielle Radio-Tunis (ex P.T.T) qui avait élu domicile à la Place de l’Ecole Israélite (actuelle Place de la Monnaie). Dans l’immeuble qu’elle occupait, il n’y avait qu’un seul studio. La Direction était logée rue d’Alger.

Les programmes étaient répartis sur trois périodes horaires : le matin, l’après-midi et le soir. C’était aussi le cas des émissions en langue française. Toutes les émissions (dans les deux langues) étaient diffusées de Jedaïda. En 1955, Radio-Tunis occupera le nouveau et beau local construit à l’Avenue de Paris et tous les services y seront logés.

Les programmes étaient répartis comme suit :

  • Les informations (plusieurs fois par jour)
  • La Musique (Chef de service Mustapha Bouchoucha)
  • Tous les lundis, en soirée : concert de la Rachidia
  • Le reste de la semaine, chaque jour, se produisait un chanteur célèbre
  • Le Théâtre : jusqu’en 1952, il n’y avait pas de troupe théâtrale à la radio, c’étaient les speakers ou des gens recrutés par les auteurs qui interprétaient les pièces radiophoniques. Le mardi, en soirée, était diffusée une pièce en dialectal et le samedi une pièce en arabe littéraire
  • Des émissions littéraires ou historiques
  • Des émissions féminines ou religieuses ou destinées aux enfants ou aux jeunes

Ceux qui ont tenu Radio-Tunis sur les fonts baptismaux :

  • Directeur-général : Philippe Soupault
  • Secrétaire général de la chaîne arabe : Othman Kaak
  • Directeur de la chaîne : Abdelmajid Chabbi
  • Journaliste speaker : Mohieddine El Falah
  • Secrétaire : Hédi Labidi
  • Membre du Comité de direction : Noureddine Bousnina
  • Membres dans les régions

– Bizerte : Abdelaziz Khamassi
– Sfax : Khrouf
– Kairouan : Trad
– Gabès : Chammam

  • Responsable des émissions sportives : Hédi Tebourbi
  • Causerie agricole : Abderrazak Sabbagh
  • Figures marquantes : Noureddine Ben Mahmoud, Abdelaziz El Aroui, Mahjoub Ben Miled, Hamouda Maali

Pour terminer, signalons que de nombreux chercheurs ont travaillé sur l’histoire de Radio-Tunis dont, en particulier, M. Mouldi Bchir, professeur à l’Institut de presse et des sciences de l’Information, qui a fait un excellent travail et que, du temps où le Docteur Mansour Mhenni était P.D.G. de la R.T.T., cette dernière a publié, sur son initiative, deux ouvrages vraiment remarquables à tous les points de vue, l’un sur l’histoire de Radio-Tunis et l’autre sur la Troupe théâtrale de cette radio.

A consulter absolument !

(A suivre)

Moncef CHARFEDDINE
Tunis-Hebdo du 12/11/2018

Commentaires: