Entre légende et musiques, le Génie de Carthage veille sur l’Acropolium

A la veille de la clôture de l’Octobre musical, une statue mériterait d’être mentionnée et mise en valeur.

Chaque visiteur de l’Acropolium de Carthage a nécessairement vu cette statue qui se trouve au seuil de cet espace culturel.

Et ceux qui ont passé le dernier mois à suivre les concerts de l’Octobre musical ont vu et revu cette statue vingt fois plutôt qu’une.

Cette statue est une reproduction de l’original qui se trouve au musée de Carthage. Placée face à un miroir au fond d’une niche, elle représente le Génie de Carthage dont le buste est exposé musée alors que la statue en pied se trouve à l’Acropolium.

C’est le 27 juillet 1995 que l’équipe de terrassement (qui travaillait sur les structures d’accueil de l’Acropolium) a découvert des vestiges d’époque romaine.

Sans le savoir, les terrassiers venaient de découvrir un temple. Et dans les soubassements de l’abside de ce temple, ils allaient découvrir un buste en marbre dont un bras tient une corne d’abondance.

C’est ce buste qu’on admire en arrivant à l’Acropolium. Le portrait semble être celui d’Antinous et devrait dater du deuxième siècle. En tout état de cause, cette statue représente un Apollon ou encore le Génie de Carthage qui est une représentation allégorique de la cité.

Avec sa toge, sa chevelure et sa couronne, la statue reconstituée surprend par son sourire placide et sa musculature d’éphèbe.

Elle fait désormais partie de l’histoire de l’Acropolium et de la légende millénaire de Carthage.

Commentaires:

Commentez...