La guerre des déclarations se poursuit entre Ennahdha et le Front Populaire

La guerre des déclarations se poursuit entre Ennahdha et le Front Populaire

Par -

Le dirigeant au sein du Mouvement Ennahdha, Noureddine Bhiri, a accusé le Front Populaire d’avoir infiltré les ministères de l’Intérieur et de la Justice, et ce sur fond des récentes déclarations portant sur l’implication du parti islamiste dans les assassinats de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Bhiri s’est interrogé sur les manières avec laquelle le Front populaire a mis la main sur des documents qui sont normalement en la possession de ces deux ministères, indiquant qu’il s’agit d’une preuve que ce parti a infiltré ces départements.

Il a estimé que le Front appliquait la même méthode de Ben Ali et de l’ancien ministre de l’Intérieur, Abdallah Kallal, quant à la présentation de documents et d’enregistrements condamnant Ennahdha, alors qu’il s’est avéré qu’ils sont de fausses preuves.

Le responsable Nahdhaoui a ajouté que le ministère public a le droit d’ouvrir une enquête quant aux déclarations faites par le Front Populaire et la manière avec laquelle ce parti a pu récupérer des documents qui sont censés se trouver au ministère de l’Intérieur.

Rappelons-le, le comité de défense chargé de l’affaire des assassinats de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi avait indiqué, la semaine dernière, que des membres du parti islamiste ont assisté à une session de formation pour manipuler les systèmes d’écoute.

Ridha Raouadi, l’un des avocats du comité, a également fait savoir que plusieurs documents volés du ministère de l’Intérieur, ont été retrouvés chez l’un des militants d’Ennahdha à El Mourouj, à Tunis.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo