Nouveaux détails sur l’expulsion de l’ex-garde du corps de Ben Laden en Tunisie

La déportation de Sami A., un Tunisien de 42 ans, qui aurait travaillé pour Oussama Ben Laden, fait toujours couler beaucoup d’encre en Allemagne.

Selon de nouveaux rapports publiés par « Die Welt » et cités par « BILD », le coût du vol charter à bord duquel Sami a été rapatrié en Tunisie s’élève à près de 35.000 euros.

L’avion était quasi-vide : En plus de de l’équipage et Sami A., il y avait quatre policiers fédéraux et un médecin.

« L’avantage des vols charters est qu’il n’y a pas d’autres passagers à bord. Si, par exemple, de nombreux touristes se trouvent en avion vers la Tunisie avec ce genre de voyageur, cela peut représenter pour eux une situation stressante », a expliqué une source policière allemande.

Il est à rappeler que cette expulsion a suscité un débat politique en Allemagne. Selon plusieurs responsables et politiciens, il s’agit d’une situation « embarrassante ».

Un tribunal administratif allemand a jugé l’expulsion illégale, mais l’Office fédéral des migrations et des réfugiés (BaMF) n’a reçu le fax officiel annulant l’expulsion qu’après le départ de l’avion qui transportait Sami A. en Tunisie.

Dans une déclaration accordée à Sueddeutsche Zeitung, le président du Parti Vert, Robert Habeck, a critiqué la déportation, ajoutant que cette affaire est « un chaos embarrassant ».

Commentaires:

Commentez...