Nouveaux élus : Faut-il prêter serment sur le Coran, la Constitution ou...

Nouveaux élus : Faut-il prêter serment sur le Coran, la Constitution ou sur les deux ?

Par -
Slim Meherzi, nouveau maire de la Marsa

Une polémique inutile, mensongère et délibérément agressive vient de voir le jour, au lendemain de l’installation du nouveau conseil municipal de la Marsa.

Des rumeurs peu innocentes ont en effet ciblé Nébila Hamza, la première adjointe du maire, élue à ce poste face à une candidate islamiste.

Relayée par des réseaux liés aux différentes mouvances islamistes, ces rumeurs affirment en mentant éhontément que l’adjointe au maire aurait refusé de prêter serment sur le Coran.

Evidemment, il n’en est rien et de très nombreux témoins ont assisté à la prestation de serment de la nouvelle élue.

En fait, cette dernière avait aussi exprimé le souhait de prêter serment sur la Constitution tunisienne.

De la sorte, à la référence religieuse, aurait été conjuguée la référence nationale. Ce qui, pour beaucoup d’observateurs, constituerait une mesure de bon sens.

En effet, un élu jure aussi de respecter la Constitution de son pays. L’intox n’a pas pris et ses relais ont vite été identifiés.

Toutefois, ce faux débat pose une vraie question: faut-il uniquement prêter serment sur le Coran? Faudrait-il aussi prêter serment sur la Constitution ? La prestation de serment ne devrait-elle pas inclure les deux références ?

Un débat qui semble résolu d’avance mais dont la dimension symbolique est immense dans notre contexte politique actuel…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo