Notes bloquées, salaires gelés : Le ministère de l’Education persiste et signe !

Le ministre de l’Education Hatem Ben Salem

Le syndicat de l’Enseignement secondaire a opté pour l’escalade en refusant de rendre les notes des élèves. Face à ce défi, le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem a dressé un nouvel ultimatum aux enseignants.

Ils ont jusqu’à la première semaine du mois d’avril pour rendre les notes du premier semestre, sinon ils verront leur salaire bloqué, a annoncé le ministre de l’Education ce jeudi 22 mars sur les ondes de Shems fm.

« Lundi, prochain 26 mars, les enseignants seront officiellement informés de la nécessite de rendre les notes avec pour dernier délai la première semaine du mois d’avril », a lancé le ministre tout en précisant que 35% des professeurs ont déjà rendu les notes à la direction, et ce malgré la demande de la fédération de l’enseignement secondaire qui a appelé au blocage des notes.

Réponse cinglante

Rappelons que ce jeudi 22 mars, le secrétaire général du syndicat de l’enseignement secondaire, Lassaad Yacoubi, est encore monté au créneau, déclarant, lors de la manifestation des professeurs devant le ministère de l’Education, que la réponse du syndicat sera cinglante si le ministre de l’Education décide de mettre en application sa menace, c’est-à-dire celle de priver les professeurs de leur salaires.

Le secrétaire général de la fédération générale de l’enseignement secondaire a également déclaré que le ministre de l’Education et le Chef du gouvernement vont regretter la décision de blocage des salaires.

Les professeurs protestataires, se sont rassemblés aujourd’hui, devant le ministère de l’Education nationale afin de mettre en garde le ministre et le gouvernement, si les salaires des enseignants ne sont pas versés.

Notes bloquées, salaires gelés

Des menaces qui font suite aux déclarations du ministre de l’Education Hatem ben Salem, hier, lorsqu’il a annoncé que les enseignants pourraient être privés de leur salaire si la retenue des notes du premier semestre se poursuit.

En marge de cette déclaration, le syndicat de l’enseignement secondaire avait décidé d’opter pour l’escalade. Lassaâd Yaakoubi a indiqué, ce jeudi 22 mars, que « les enseignants n’avaient pas peur des menaces du ministère ».

Rappelons que le ministre de l’Education Hatem Ben Salem a déclaré hier que si les notes des élèves seront davantage retenues « des mesures juridiques » seront prises contre les responsables.

Notons qu’une grève générale avec présence sur les lieux des enseignants du secondaire aura lieu le 28 mars, a annoncé le syndicat général de l’enseignement secondaire.

De son côté, Morched Driss, secrétaire général adjoint de la fédération, a confirmé que la décisions de ne pas donner les notes est maintenue.

Commentaires:

Commentez...