La justice demande à l’ATI de bloquer l’accès aux jeux « Blue Whale »...

La justice demande à l’ATI de bloquer l’accès aux jeux « Blue Whale » et « Mariam »

Par -

Le tribunal de première instance de Sousse a rendu, ce mardi 6 mars, un jugement en référé interdisant les jeux vidéo en ligne « Blue Whale » (Baleine bleue) et sa version arabe « Mariam ».

Le tribunal de première instance de Sousse a rendu, mardi, public un arrêt en référé interdisant les jeux vidéo en ligne « La baleine bleue » et « Mariam » suite à une plainte déposée auprès du tribunal par une association de parents d’élèves en coordination avec le délégué à la protection de l’enfance.

Il s’agit d’une première en Tunisie, pour lutter contre ces applications dangereuses pour les enfants. Le tribunal a en effet demandé à l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI) de bloquer l’accès à ces jeux de défis sur les réseaux sociaux et sites de téléchargement ainsi que de les interdire dans les magasins de vente d’applications informatiques.

L’ANSI alerte

Le jeu en ligne « Blue Whale Game » connu aussi sous le nom de « Blue Whale Challenge » ou « Meriem » dans sa version arabe, avait été signalé en décembre 2017 par l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSI).

Malgré l’alerte, on comptabilise déjà cinq victimes en Tunisie. Ce jeu, composé de 50 niveaux (50 jours), appelle les enfants et les jeunes, à la fin de la mission, à se suicider. Ce jeu extrêmement dangereux a été lié à au moins 130 décès d’adolescents à travers la Russie.

Ce dernier consiste en plusieurs défis morbides imposés aux adolescents qui y jouent et notamment à s’automutiler, à regarder des films d’horreur et se réveiller à des heures inhabituelles. Des programmes de surveillance des enfants sur Internet sont d’ailleurs disponibles, note l’ANSI.

5 suicides

En Tunisie, ce jeu morbide, est à l’origine de cinq suicides. Ce dimanche 4 mars, une fillette s’est suicidée à Tataouine. Rien qu’en février, quatre autres enfants se sont suicidés.

Le 26 février dernier à Médenine, un jeune garçon de huit ans a été retrouvé pendu dans sa chambre.

Un enfant de 11 ans est décédé, le 19 février à l’hôpital universitaire de Sahloul des suites de sa tentative de suicide. Originaire de Bouficha, l’enfant avait été découvert par ses parents, pendu dans sa chambre.

Transporté d’urgence à l’hôpital de Sahloul, il a sombré dans le coma avant de succomber à une crise cardiaque. D’après ses parents, il était un adepte du jeu en ligne.

Une adolescente de 14 ans à Monastir et un jeune adepte du jeu à Zaghouan, se sont également suicidés par pendaison

3 enfants sauvés à Ghomrassen

Ce mardi 6 mars, le délégué de Ghomrassen, a révélé, en marge du suicide de la fillette à Tataouine, dimanche 4 mars, que trois enfants ont pu être sauvés de la mort.

Dans la nuit d’hier lundi 5 mars, le staff médical de l’hôpital de Ghomrassen a sauvé un enfant de 12 ans, ayant tenté de se suicider. Après vérification par sa famille, il s’est avéré que le jeu La Baleine Bleue, était installé sur son téléphone.

Selon le délégué de Ghomrassen, deux autres enfants âgés de 11 ans ainsi que deux autres âgés de 11 ans, inscrits à ce jeu ont également pu être sauvés.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo