Tunisie : Report du sit-in d’El Kamour

Depuis le 25 février 2018, un sit-in est observé à El-Kamour où les protestataires ont lancé un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour mettre en application les accords d’El Kamour.

Des jeunes de Tataouine étaient rassemblés à l’appel du porte-parole de la « coordination du sit in d’El-Kamour. Ils dénoncent « les atermoiements du gouvernement et son peu d’empressement à appliquer les clauses de l’accord conclu et à honorer ses engagements ».

Suite à ce nouveau sit-in, une réunion a été tenue ce  mercredi 28 février, par la commission régionale de suivi des décisions annoncées par le chef du gouvernement lors de sa visite à Tataouine, le 27 juin 2017, ainsi que de l’accord d’El Kamour.

Il s’agissait de faire le point sur toutes ces questions dont principalement les recrutements dans les sociétés pétrolières au cours des huit derniers mois. Selon un rapport présenté, ces recrutements ont atteint 1234 recrutements, sur un total de 1642 offres.

Ce lundi 5 mars, la coordination d’El Kamour à Tataouine a décidé, de reporter le sit-in à une date ultérieure. Ce n’est en fait qu’une interruption momentanée, le temps de « s’occuper »  des délégations d’investisseurs étrangers et locaux en visite dans la région, et d’organiser les festivals les préparatifs aux élections municipales, selon un communiqué de la coordination.

Une fois, ces événements passés, une réunion sera tenue afin d’examiner l’avancement de la mise en œuvre de l’accord d’El Kamour et la reprise des mouvements de protestation si 80% des décisions de l’accord n’ont pas été réalisées, indique le communiqué.

Les contestataires d’El Kamour reprochent principalement au gouvernement la non application d’une majeure partie de l’accord signé, le 16 juin dernier, entre le gouvernement et les jeunes de la région.

Les détails de l’accord

* Recrutement d’un membre de la famille du martyr Anouer Sakrafi et une autre personne relevant de la famille du blessé Abdallah Aouari

* Recrutement 1500 personnes au sein des sociétés pétrolières comme suit:
-100 en juillet
-150 en septembre
-200 en octobre
-400 en novembre
-150 en décembre

* Une prime de recherche d’emploi de 500 dinars, versée aux personnes recrutés dans les sociétés pétrolières à partir de septembre, en attendant leur adhésion

* Un budget de 80 millions de dinars alloués au fonds de développement

* Intégration de 370 agents dans les sociétés pétrolières et de l’environnement à la fin de leur contrat CDD

* Recrutement de 1500 agents dans la société de l’environnement en juin 2017

* Recrutement de 1000 autres en janvier 2018

* Recrutement de 500 personnes en 2019

* Le gouvernement s’engage à ne pas intenter un procès contre les sit-inneurs

Commentaires: