Accusé d’incitation à la désobéissance civile, Hamma Hammami répond à Youssef Chahed

Accusé d’incitation à la désobéissance civile, Hamma Hammami répond à Youssef Chahed

Par -
Hamma Hammami

En réponse aux propos du Chef du gouvernement, qui a accusé le Front populaire d’inciter à la violence et à la désobéissance civile, le porte-parole du parti, Hamma Hammami, a réagi.

Invité sur France 24, dans la soirée du mercredi 10 janvier, Hammami a considéré que les déclarations de Youssef Chahed sont « irresponsables » et que ce responsable est en train de couvrir la corruption au sein de son gouvernement et de la coalition au pouvoir.

Selon lui, au lieu de focaliser sur des solutions pour la situation économique et sociale du pays, Chahed lance des accusations.

« Youssef Chahed ne s’attendait pas à une réaction aussi importante du peuple tunisien face à la loi de finances 2018 », a-t-il ajouté.

Le leader du Front populaire a assuré que son parti soutient les protestations pacifiques, et dénonce les actes de vandalisme et de vols commis par des délinquants. « Ces derniers pourraient être en relation avec des lobbies au sein du gouvernement Chahed et de la coalition gouvernementale », a-t-il ajouté.

Rappelons que selon le Chef du gouvernement, ce sont les réseaux de corruption qui tirent les ficelles et incitent à la violence. Le Front populaire est, ajoute-il, en lien avec ces réseaux et est donc impliqué dans ces actes.

Concernant ce parti, le Chef du gouvernement a estimé que sa position est « irresponsable », rappelant que les députés du Front populaire ont voté pour la loi de finances.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo