La situation de la STEG au centre d’un conseil ministériel

Le ministre de l’industrie, des mines et des énergies renouvelables, Khaled Kaddour a déclaré ce jeudi 16 novembre qu’un conseil ministériel sera tenu avant la fin du mois de novembre pour d’examiner la situation de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG).

Ce conseil traitera les problèmes de la société et tentera d’identifier les solutions idoines pour consolider le budget de la STEG, confronté à plusieurs difficultés.

Le ministre a fait savoir que trois centrales de production de l’électricité seront créées, au cours de la prochaine période, les travaux de l’une d’entre elles ayant déjà démarré à Rades, rapporte l’agence TAP.

Kaddour a précisé qu’une centrale sera créée à Skhira et que le cahier des charges relatif à cette unité est en cours d’élaboration, ajoutant que son département sera chargé de lancer un appel d’offres international au cours de l’année 2021.

Le ministre a prévu l’augmentation du pic de consommation de l’électricité au cours de l’été 2018, pour atteindre 4025 mégawatts par jour en raison de la hausse quotidienne d’utilisation des climatiseurs, contre 4200 mégawatts enregistrés en 2017.

Il a expliqué que la situation actuelle nécessite de fournir 600 mégawatts d’électricité pour répondre à la demande sans cesse croissante de consommation de l’électricité, indiquant que son département oeuvre à diversifier les sources de son approvisionnement en gaz.

La députée Nejla Saadaoui a appelé à l’identifiction d’un mécanisme de paiement des dettes de la société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) auprès des entreprises publiques, soulignant la nécessité de ne pas recourir à l’augmentation des prix des factures de la consommation de l’électricité.

Commentaires: