Abdellatif Mekki : « La question de la parité dans l’héritage est dangereuse »

Le leader au sein du mouvement Ennahdha Abdellatif Mekki est revenu, dans une déclaration accordée à Akher khabar, au discours du président de la République et à la question de la parité dans l’héritage proposée.

L’ancien ministre a estimé qu’il s’agit d’une question « dangereuse » qui risque de mener le pays vers des agendas politiques, alors que la situation actuelle nécessite plutôt « un agenda de développement » qui aide à renforcer l’économie.

Mekki a ajouté que le sujet de l’égalité dans l’héritage est un sujet régulé par les doctrines islamiques, et que la Constitution tunisienne comporte un texte précis qui soutient le texte sacré.

De son coté, Abdelfattah Mourou a fait savoir que le discours du président concernant l’héritage est une affaire qui concerne la présidence de la République, mais qui peut être discutée.

Commentaires: