Chafik Jarraya exerçait des pressions sur l’unité antiterroriste d’El Gorjani

Chafik Jarraya exerçait des pressions sur l’unité antiterroriste d’El Gorjani

Par -

L’arrestation de l’ancien chef de l’unité antiterroriste d’El Gorjani et actuel du directeur général de la sûreté touristique, Saber Laajili, fait toujours couler de l’encre vu que, jusque là, aucune partie officielle n’a dévoilé les réelles raisons derrière l’émission du mandat d’arrêt.

Selon Akher Khabar Online, les aveux de l’homme d’affaires Chafik Jarraya ont permis de mettre sous la lumière un puissant lien entre les deux hommes. En effet, Jarraya aurait recruté plusieurs éléments au sein de l’institution sécuritaire, dont Saber Laajili, qui avait été muté à la tête de la sûreté touristique après la découverte de ses liens suspects avec l’homme d’affaires.

La même source explique que les deux hommes ont effectué plusieurs visites en Libye, en compagnie d’un « haut responsable » au sein du ministère de l’Intérieur. Ces visites visaient à élaborer des rapports sécuritaires « manipulés et orientés », dans le but d’affecter la décision politique nationale au profit de parties libyennes en lien avec le terrorisme.

Jarraya s’était même déplacé à El Gorjani pour demander à Saber Laajili de modifier des procès verbaux de personnes suspectées de terrorisme, ajoute la même source, soulignant qu’il avait exercé des pressions sur des agents de l’unité antiterroriste, et qu’il y a des témoignages de sécuritaires prouvant ces propos.

Rappelons que suite à son audition, Jarraya aurait dévoilé les noms de plusieurs de ses complice dans la corruption et l’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat.

I.B.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo