Les frappes en Syrie et en Libye pousseront plusieurs terroristes à rentrer en Tunisie

S’exprimant devant la commission parlementaire d’enquête sur l’envoi des jeunes en zones de conflits, le chef de service à l’administration générale des Services Spéciaux au ministère de l’Intérieur, Abdellatif Ayadi, a dévoilé ce vendredi 21 avril 2017, que le nombre de jeunes tunisiens qui sont partis vers les zones de conflits ne cesse de baisser.

En 2017, deux jeunes seulement sont partis vers des zones de conflits alors que l’année 2016 a connu le départ de 200 personnes, a-t-il déclaré, rapporte Mosaïque FM. Et de rappeler que 3000 jeunes tunisiens sont partis vers les zones de conflits depuis l’année 2011.

Les frappes aériennes en Syrie et en Libye pousseront plusieurs terroristes à rentrer en Tunisie, a-t-il encore déclaré assurant qu’il n’était pas possible de connaître le nombre exact des combattants tunisiens dans les zones de conflits.

Commentaires:

Commentez...