Plus de 27.000 Tunisiens interdits de partir vers les zones de conflit

Lors de son audition par la commission d’enquête sur les réseaux d’embrigadement vers les zones de conflit, le ministre de l’Intérieur a déclaré ce vendredi 21 avril 2017, que depuis 2013, 27371 Tunisiens ont été interdit de partir vers les zones de conflit.

« 535 personnes ont comparu devant la justice en 2016 », a-t-il fait savoir.

Au total, 760 Tunisiens ont été tués dans ces zones de tension, a ajouté le ministre indiquant que 60% des combattants se trouvent en Syrie.

Cellules d’envoi aux zones de conflit

Le ministre a indiqué que huit cellules d’envoi de jeunes en zones de conflits ont été découvertes depuis le début de l’année 2017.

Le nombre de ces cellules est passé de 100 à 245 depuis 2013.

Rappelons qu’hier, le ministre a été auditionné par la commission parlementaire des droits, des libertés et des relations extérieures sur la situation des droits de l’homme en Tunisie. Il a annoncé que 578 cadres sécuritaires et 547 agents de sûreté ont été sanctionnés l’année dernière.

DA

Commentaires:

Commentez...