Tunisie: Mise en place de l’Instance de Lutte contre la Traite des Personnes

traficDans le cadre de la lutte contre les trafiquants de migrants, une nouvelle Instance de Lutte contre la Traite des Personnes (ILCTP) a été officiellement mise en place, aujourd’hui 8 février 2017.

Son but est de « cibler les réseaux cherchant à exploiter des enfants, des femmes et tous ceux qui sont dans une situation de fragilité, comme les migrants » selon une déclaration du ministre de la Justice Ghazi Jribi accordée à BBC.

Cette instance veille à prévenir et réprimer « le recrutement, le transport, le transfert, le détournement, l’hébergement ou l’accueil (…) par le recours ou la menace de recours à la force », selon la même source.

Raoudha Laabidi, désormais présidente de l’ILCTP, a fait remarquer que cette nouvelle instance est d’autant plus importante que la Tunisie est un pays de transit des migrants subsahariens cherchant à traverser la méditerranée.

Elle a également insisté sur le fait que « la Tunisie est particulièrement concernée car la traite des personnes constitue un crime transfrontalier » et que les réseaux de passeurs profitent de la défaillance de l’Etat libyen pour animer leur trafic de migrants dans l’illégalité absolue.

Il y a lieu de rappeler que L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) avait félicité la Tunisie en Juillet 2016 pour avoir adopté la Loi organique n°2016-61 du 3 août 2016 relative à la prévention et à la lutte contre la traite des personnes et stipulant dans son article 44 la création de l’ILCTP qui vient de voir le jour aujourd’hui 8 février.

AA

Lire aussi:

L’OIM félicite la Tunisie pour l’adoption de la Loi contre la traite des personnes

Commentaires: