Kasserine : Arrestation d’un « commerçant » d’antiquités romaines

Photo d'illustration
Photo d’illustration

Un homme qui commercialise des antiquités datant de l’ère romaine a été arrêté ce vendredi 20 janvier 2017 par l’unité des investigations judiciaires relevant de la Garde nationale de Kasserine.

Suite à des informations portant sur cet individu, qui fait d’ailleurs l’objet d’une enquête, les unités l’ont arrêté et ont saisie plusieurs pièces antiques.

Selon le colonel Riadh Baneni, 80% des antiquités saisies sont authentiques.

Rappelons que des pièces archéologiques et des manuscrits sur cuir ont été saisies, mardi 17 janvier, par les agents de la police judiciaire lors d’une fouille menée dans une maison au centre-ville de Tunis.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, quatre personnes impliquées dans l’affaire ont été arrêtées.

C’est grâce à une enquête déjà ouverte que les agents de police ont pu démanteler la bande qui s’était spécialisée dans les fouilles archéologiques sans permis.

De même, un artefact qui fait 1m20 et pèse plus d’une tonne a été volé d’un site archéologique à Sbeïtla, gouvernorat de Kasserine, au début du mois.

La pièce archéologique a été retrouvée dans un oued. Les voleurs l’ont brisée en deux croyant qu’elle contenait un trésor.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...