CAN 2017 : La Tunisie ne sait pas marquer !

CAN 2017 : La Tunisie ne sait pas marquer !

Par -

Après un match très mouvementé, ce dimanche 15 janvier 2017, la Tunisie s’est finalement inclinée face au Sénégal. Une défaite logique sur le score de 0-2, mais qui ne reflète guère la physionomie du match, dominé par les Aigles de Carthage.

Grâce à sa victoire, le Sénégal a pris la tête de la poule B, « le groupe de la mort » alors que l’Algérie, autre favori, a du se contenter d’un match nul 2-2 face au Zimbabwe. De quoi donner des regrets aux Tunisiens qui auraient pu faire un grand pas vers la qualification s’ils avaient su gagner.

Mais voilà, la Tunisie s’est emmêlée les pinceaux, ne trouvant, à aucun moment, la faille malgré un nombre incalculable et extraordinaire d’occasions de buts durant 90 minutes.

Quand bien même la sélection d’Henry Kasperczak avait plongé, au début, corps et âme dans le match, elle ne paraissait pas pour autant assez convaincante dans les 20 derniers mètres. C’est à la surprise générale, que l’excellent Sadio Mané a ouvert le score pour le Sénégal à la dixième minute. Le but est venu suite à un penalty sifflé par l’arbitre contre Abdennour qui a fauché gratuitement Kouyaté dans la surface de réparation.

Non seulement les Aigles de Carthage ne sont pas parvenus à rattraper le retard pris dans le score – ils étaient physiquement hors du coup – mais ils ont été mis K.O. suite à un deuxième but après un coup de tête magnifique de Mbodji et une erreur défensive de Ben Youssef.

La sélection tunisienne s’est déjà mise la pression suite à cette première défaite et malgré une seconde mi-temps de toute beauté avec des occasions à la pelle. Certes la réussite a fui les tunisiens aujourd’hui, mais des joueurs internationaux tels que Youssef Msakni et surtout Ahmed Akaichi n’ont certainement pas le droit de rater les occasions qu’ils se sont créés dans ce match.

Aujourd’hui, ce sont les choix du sélectionneur qui sont mis à l’index avec une défense fébrile au sein de laquelle Aymen Abdennour, en manque d’entraînement et de compétition, a porté préjudice à son équipe. Avec Syam Ben Youssef, il a constitué le talon d’Achille de cette équipe !

Henry Kasperczak a bien du pain sur la planche et doit revoir ses choix tactiques et le choix des joueurs titulaires. Le prochain rendez-vous face à l’Algérie, jeudi prochain s’annonce d’ores et déjà décisif.

La défaite contre les Sénégalais risque d’être indigeste. Une défaite fait toujours mal, mais perdre alors qu’on se procure une quinzaine d’occasions nettes de marquer est tout bonnement « indécent ».

La défaite face au Sénégal oblige les Tunisiens à réaliser deux grosses performances lors de leurs deux prochains matches. Face à l’Algérie, ils n’auront pas toutes ces occasions !

AA

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo