Agitations à Ben Guerdane à cause du poste frontalier de Ras Jedir

Ras-Jedir

Le poste frontalier de Ras Jedir est de nouveau source de troubles sécuritaires.

La ville de Ben Guerdane a, en effet, connu hier, mercredi 11 janvier, une journée agitée avec des protestations qui ont abouti à des affrontements entres manifestants et forces de l’ordre et un blocage de plusieurs routes avec des pneus brûlés.

Les protestataires ont appelé le gouvernement à trouver une solution pour le poste frontalier de Ras Jedir qui connait des agitations depuis des mois, avec des fermetures et des ouvertures répétitives, d’où un blocage quasi-permanent des échanges commerciaux.

La ville a finalement retrouvé son calme hier soir.

Il y a moins d’un mois, en décembre 2016, des protestataires de Ben Guerdane avaient observé un sit-in devant le siège de la délégation pour protester contre la fermeture du passage de Ras Jedir et dénoncer l’absence d’action au profit de la région en matière de développement.

Les sit-inneurs appellent toujours le gouvernement à ouvrir le dialogue avec la partie libyenne pour trouver une solution au passage frontalier de Ras Jedir.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...